Photographes

Devenir photographe professionnel-indépendant-freelance en 15 étapes

Partagez cet article!
  •  
  •  
  •  
  •  

Comment devenir photographe indépendant et en faire son métier

Devenir photographe professionnel pour vivre de sa passion et la transformer en source de revenu principal est tout à fait possible mais moins simple qu’il n’y parait.

On ne se lève généralement pas un beau matin en se disant « tiens, je vais devenir photographe freelance« .

C’est une activité qui se réfléchit, et dans laquelle vous devez déjà avoir acquis une certaine expérience.

Dans cet article, je vous livre 15 étapes clés pour devenir photographe professionnel en freelance et espérer en vivre.

Devenir photographe: avant propos

devenir photographe (2)

On se dit souvent que devenir photographe pro signifie prendre de belles photos, voyager partout sur terre, choisir ses horaires, gagner beaucoup d’argent, rencontrer des stars, etc etc …

C’est possible, mais la réalité commune est généralement toute autre!

Ne vous découragez pas, c’est juste une réalité.

Le genre de photographe que je viens de décrire est une exception.

Pour devenir cette exception, il va falloir bosser et encore bosser, ou provoquer la chance, être opportuniste et rencontrer les bonnes personnes!

Si vous souhaitez devenir photographe, vous devez avoir conscience que c’est un secteur ultra concurrentiel.

Bien que le statut de photographe auto entrepreneur permette de limiter les risques, évitez les secteurs saturés. 

Dans cet article, je vais récapituler 15 étapes clés qu’il me semble indispensable d’aborder si vous souhaitez vous lancer puis pérenniser cette merveilleuse aventure qui vous tend les bras.

Devenir photographe : Etape n°1 : considérer sa passion en une activité commerciale

devenir photographe professionnel independant

Il faut faire le deuil de (tout ou partie de) votre passion telle que vous la connaissiez avant.

Désormais, vous souhaitez devenir photographe  au sens entrepreneurial du terme, ce qui signifie que vous allez devoir vous positionner comme un chef d’entreprise à multiples casquettes.

Vous allez devoir prospecter, faire de la compta, avoir un minimum de compétences en terme de marketing et de web-marketing, communiquer, être commercial et vendre vos services.

Au passage, vous serez aussi éclairagiste, community manager, secrétaire, vendeur, etc…

Faire des photos ne sera donc pas l’activité qui vous prendra le plus de temps. 

Voici en gros à quoi ressemble la répartition des différents postes qui forment mon activité.

Il y a de fortes chances les vôtres ressemblent à quelque chose près à ça aussi. 

  • Post production 15%
  • prendre des photos 13%
  • Communication 10%
  • Référencement/veille/écriture 11%
  • Formation/coaching référencement 17%
  • Réseaux sociaux et plateformes spécialisées: 5%
  • Entretien/optimisation site internet 7%
  • Relation clientèle 7%
  • Marketing et commercial 7%
  • Compta/administratif 6%
  • SAV clients : Commandes tirages, livre photo, Mise en ligne reportage, etc… 2%

Que constate-t-on?

Le pourcentage lié à la prise de vue est le 3e poste.

Il est donc loin de me prendre la majeure partie du temps.

Ceci s’explique par le fait que j’aide des photographes, peut-être vous bientôt, sur tout ce qui concerne le référencement naturel pour photographe.

Par exemple, ce que vous êtes actuellement en train de lire m’a pris du temps car il ne s’agit pas simplement d’écrire du texte clair et pertinent: il faut aussi se donner les moyens qu’il soit trouvé par les internautes et avoir un bon référencement de son site de photographe.

Et si vous êtes là, c’est que ça marche plutôt pas mal n’est ce pas?

Un photographe pro en freelance, ça fait rêver

devenir photographe (3)

Devenir photographe est le métier qui fait le plus rêver les français. Il semble accessible, « cool », et  depuis l’avènement du numérique de nombreux talents émergent et réduisent un peu plus chaque jour la marge qualitative qui existait avant entre un photographe amateur et un photographe de métier.

D’ailleurs si vous en êtes à vous poser la question « puis-je devenir photographe moi aussi », c’est qu’à priori vous avez de nombreux éléments vous laissant penser que c’est possible.

Si ce n’est pas le cas, que vous avez simplement envie de changer d’orientation professionnelle sans pour autant avoir de réels acquis, la moindre notoriété, une spécialisation… bref, si vous faites uniquement des photos de famille le dimanche… alors ne franchissez pas le cap tout de suite!

Vous aurez besoin de temps et de compétences pour qu’une simple envie vous permette de payer vos factures, votre crédit, les frais scolaires de vos enfants, etc… 

Devenir photographe professionnel, c’est aussi oublier l’idée du salaire fixe qui tombe tous les mois, et se faire à l’idée que le montant que vous pourrez vous adjuger dépendra pour beaucoup du travail que vous aurez effectué en amont.

D’où l’importance de construire des bases sereines car une fois dans l’action, vous aurez peut être du mal à consacrer le temps nécessaire à cette élaboration.

Bien entendu on ne compte plus ses heures, mais ce n’est pas le nombre d’heures de travail qui va déterminer un salaire, loin de là.

Devenir photographe : Etape n°2 : avoir le bon matériel

devenir photographe independant-equipement-materiel photo

Ca peut paraître évident, pourtant ce point est à prendre en compte dès le début. Sinon, c’est que vous n’avez pas une vision claire de vos objectifs.

Avant de créer votre entreprise et de devenir photographe professionnel, vous devrez certainement investir un minimum pour vous permettre de vous donner les moyens de vos objectifs, notamment en fonction des secteurs dans les lesquels vous aspirez à évoluer.

Aussi je vous conseille d’avoir la base de la base, et donc au minimum:

  • Un boitier reflex, voire idéalement 2 : en effet si l’un d’entre eux tombe en panne le jour d’une prestation, vous ne pourrez pas forcément demander à vos clients de revenir lendemain.. d’autant qu’un retour SAV peut parfois durer plusieurs semaines.
  • Les optiques adaptées à votre spécialisation, couvrant l’intégralité de vos moyens
  • Un ordinateur avec une bonne carte graphique qui vous permettra de traiter vos images de manière fluide, et un bon HD en SSD!
  • Un logiciel de traitement de l’image (avec licence bien sûr hein, pas de blague ;)). Surtout, il faudra savoir s’en servir!
  • Une sonde de calibration si vous comptez faire du travail d’impression. Sinon, gare à la désillusion et à la différence entre ce que vous verrez à l’écran et ce qui sortira sur papier. Si votre travail ne comporte pas ou peu d’impression inutile, car vous pourrez aller chez un tireur pour une expo par exemple, et pourrez recalibrer avec lui.
  • En fonction de vos prestations, vous aurez peut être besoin d’équipements type flash et boites à lumière si vous souhaitez fonctionnez en intérieur.
  • Plusieurs cartes mémoire
  • Plusieurs batteries de rechange
  • Un bon trépied
  • Des solutions de sauvegarde (je recommande au minimum deux disques dur externe et une solution cloud) . Généralement dans un contrat, le photographe s’engage à conserver ces images pendant une durée définie).

Enfin, pensez aux éléments « non génériques » à considérer en fonction de votre spécialité pour optimiser votre temps (sacs de transport, grip par exemple).

Devenir photographe : Etape n°3 : maîtriser la technique

Devenir photographe : avoir le bon matériel qui correspond à votre activité de photographe

Vous êtes passionné, avez déjà une certaine audience et vous sentez l’âme d’un entrepreneur?

Super, autant d’arguments pour devenir photographe et en vivre. Pensez quand même à être certain que vous maîtrisez parfaitement votre matériel.

Devenir photographe professionnel, c’est vous vendre, et donc vendre vos images.  

Pour cela vous devez produire des images qualitatives, et proposer les prestations qui vous permettront de les réaliser.

Bien que je ne crois pas qu’il soit aussi important que certains le prétendent d’accorder une importance démesurée à la technique, il y a néanmoins certaines règles à connaître parfaitement, notamment pour pouvoir s’en affranchir en connaissance de cause… et non par obligation!

  • Il faut savoir utiliser le mode manuel parfaitement. Si vous décidez de faire parfois de l’auto, cela doit être par choix étudié et non par obligation technique 
  • Etre capable de réagir aux conditions de prise de vue, parfois complexes (notamment en terme de lumière)
  • Produire des images propres et nettes
  • Connaître les règles de base en terme de cadrage (pour mieux s’en affranchir ensuite si souhaité) afin de construire des images équilibrées
  • Savoir vous servir d’un logiciel de post traitement de l’image 

Pour synthétiser, vous devez être en mesure de maîtriser les bases élémentaires afin de laisser parler votre créativité!

Si l’un de ses points laissent à désirer, informez-vous, bossez, encore et encore !

Devenir photographe indépendant : Etape n°4 : se spécialiser!

Devenir photographe : maitriser la technique photo et savoir se servir de son matériel photo

Une étape capitale! C’est le principe d’une théorie que j’aime bien utiliser: la carte de restaurant.

Un restaurant qui propose 40 plats ne peut pas les faire tous aussi bien.

A l’inverse, on est presque certain qu’un restaurant proposant seulement 5 plats sera en mesure de vous proposer une qualité identique optimale. 

Vous devez donc raisonner de la même manière.

Il y a certainement un domaine dans lequel vous excellez plus que dans un autre, ou à défaut une envie d’accomplir certains styles.

C’est le moment de vous poser la question.

Rien ne vous empêche de vendre vos services dans des prestations très variées, mais votre communication et votre stratégie marketing doivent être cohérents et mettre en avant votre spécialité, qui sera votre carte d’identité visuelle et qui vous permettra de vous différencier des autres!

Devenir photographe : Etape n°5 : créer et optimiser son portfolio

SI vous souhaitez devenir photographe , j’espère pour vous que votre portfolio est déjà bien fourni et que vous avez déjà réalisé un certain nombre de projets ou de reportages personnels.

En d’autres termes, il faut que vous ayez de la matière à montrer pour convaincre vos clients, et plus généralement pour constituer vos outils de communication (numériques ou papier). 

Je vous conseille d’y mettre l’essentiel, ce sur quoi vous souhaitez communiquer uniquement, et si possible laissant entrevoir la palette globale de vos compétences et domaines de prédilection.

Mieux vaut 10 images parfaites que 40 moyennasses.

Il faut impérativement montrer ce que vous savez faire de mieux, et illustrer ce pour quoi vous souhaitez vendre vos services.

Ce portfolio se remplira avec le temps!

Devenir photographe : Etape n°6 : créer puis référencer votre site photographe

devenir photographe independant free lance

C’est votre vitrine, votre magasin virtuel, celui dans lequel vous allez accueillir vos prospects et diriger vos clients.

Comme tout magasin, vous devez communiquer, et le rendre accessible en:

Vous devez donc y consacrer le temps nécessaire,souvent très long, pour que votre site photo soit à votre image: esthétique, soigné et professionnel.

Surtout, dans le choix de la plateforme utilisée, pensez dès à présent à un élément capital: le référencement, qui permettra aux moteurs de recherche d’aiguiller ou non les visiteurs chez vous en fonction de certaines expressions clés.

Ne nous voilons pas la face: c’est un énorme travail.

J’en ai parfaitement conscience, et c’est la raison pour laquelle je recommande SEO Photographe, la 1ere agence de référencement en France spécialisée pour les photographes, qui propose des services pour optimiser le référencement de votre site photographe et du coaching en terme d’outils de référencement et de stratégies artistiques, digitales et web-marketing.

Devenir photographe: Etape n°7a : déterminer sa cible

devenir photographe et determiner sa cible pour definir sa stratégie commerciale

Vous ne pourrez évidemment pas vous adresser à tout le monde.

Prenons mon exemple: je suis spécialisé dans le nu, donc le public mineur est exclu d’emblée!

Qui est votre client idéal par rapport à votre spécialisation?

Le coût de mes prestations est assez élevé, donc ma clientèle fait généralement partie de classes sociales aisées. Cas échéant, et c’est finalement régulièrement le cas, elle doit être prête à accorder un certain budget à ses envies.

Déterminez-le dès maintenant, car il vous permettra de déterminer votre stratégie commerciale et la manière dont vous communiquerez. 

Devenir photographe: Etape n°7b : fixer le tarif de vos prestations photo

devenir photographe et fixer ses tarifsOu ne pas les fixer d’ailleurs. !

Je vous recommande de lire cet article pour découvrir comment déterminer votre valeur et fixer vos prix de shooting photo pour être rentable et sortir des schémas classiques.

Devenir photographe : Etape n°8 : savoir communiquer et développer son réseau

devenir photographe : savoir communiquer et developper son reseau pour devenir photographe professionnel

Fini le manque de confiance en soi. Vous devez désormais vous mettre en avant, et allez rencontrer les personnes susceptibles d’élargir votre réseau.

On peut communiquer en ligne bien sûr, mais rien ne veut un réseau humain. Laissez des cartes de visite là ou c’est possible, contactez la presse locale, soyez présents sur les annuaires spécialisés et toutes plateformes qui peut faire connaitre votre travail.

Vous devez gérer une base client et prospects, et animer ce réseau.

Quand une personne a besoin d’un photographe dans votre domaine, c’est à vous qu’il doit penser.

S’il en cherche un sur internet, c’est vous qu’il doit trouver en priorité.

Dans votre métier, vous devrez connaître le maximum de monde, et vous devrez faire vivre ce réseau.

Pour lancer son activité, mieux vaut attendre que ce réseau soit conséquent. Sinon, vous risquez de perdre un temps fou. Et désormais pour vous, le temps c’est de l’argent.

Devenir photographe : Etape n°9 : étudier sa concurrence

devenir photographe independant-objectif photo

La concurrence est saine car c’est elle qui vous poussera à aller de l’avant et à vous donner envie de rester le meilleur dans votre domaine.

Vous devez impérativement savoir que vos concurrents les plus directs proposent en terme de prestations, de gamme tarifaires, etc…

L’étude de la concurrence et de ses tarifs ne doit pas être la base pour fixer les vôtres: c’est un simple outil pour savoir ou se situe le curseur.

Dans le calcul de vos tarifs, vous devrez toujours vous laisser une marge de manœuvre car vos clients vont faire jouer la concurrence.

La base dans tout commerce! Mais soyez différent, et même dans vos tarifs soyez…créatifs!

Une erreur commune consiste à se vendre moins cher que la concurrence.

Je pense que c’est une grosse erreur.

Toutes les personnes mettant leurs prix en dessous de ceux du marché tirent la profession vers le bas.

En effet à mon sens, quitte à ne pas être dans les prix du marché, je préfère être au dessus qu’en dessous.

Mais pour cela, il faut avoir les reins solides et être capables de justifier ce choix auprès de vos clients.

A vous de créer les prestations uniques qui vous permettront d’être choisi non pas pour vos tarifs, mais plus justement pour la prestation hors du commun que vous proposerez.

Là encore différenciez-vous impérativement.

Un client sérieux comprendra vite qu’il ne peut pas tout avoir. 

Devenir photographe : Etape n°10 : savoir se projeter

Comment voyez-vous votre entreprise dans 3 ans? 5 ans? 10 ans?

Une question très pointue, qui nécessite généralement une certaine réflexion.

Pourtant ce questionnement est capital. C’est ce que j’appelle la pensée créatrice. Quand vous voulez quelque chose, vous vous mettez consciemment ou inconsciemment en branle pour parvenir à l’obtenir.

Savoir se projeter vous permettra de prendre le chemin qui vous mènera à cette volonté. Vous pourrez commettre des erreurs, vous rectifierez toujours le tir. Finalement cette projection est à considérer comme le GPS de business.

Au delà de cette stratégie, c’est aussi un moyen de garder le moral et de souvenir ce pourquoi on est là!

Il est cependant capital de ne pas se surestimer: avoir de l’ambition est important, mais être conscient de ses capacités et de sa marge de progression l’est tout autant.

Si votre objectif à 10 ans est d’être à la tête d’une entreprise de photographie avec un capital de 10 millions de dollars, je vous le dis tout de suite: revoyez vos plans (ou alors contactez-moi super vite!).

Devenir photographe: Etape n°11 : se poser les bonnes questions

ampoule-idee

  • Quel salaire ai-je envie de me verser?
  • Quel doit être mon chiffre d’affaires mensuel pour y parvenir ?
  • Combien de prestation devrai-je réaliser par mois pour y arriver?
  • Quel sera mon planning mensuel/hebdomadaire, et le nombre d’heures à consacrer à mon business?
  • Quel est le montant des investissements restants (matériel, accessoires, etc…)?

Les réponses à ces questions vous permettront de déterminer avec précision:

  • votre chiffre d’affaires prévisionnel
  • vos tarifs par activité/prestation
  • votre seuil de rentabilité
  • votre gamme de prestations et la communication à adopter

Vous aurez ainsi les principaux éléments qui vous permettront de créer votre business plan, sorte de carnet de route qui vous permettra de visualiser les étapes importantes pour atteindre vos objectifs, d’établir une veille concurrentielle, de créer votre stratégie commerciale, etc… 

Devenir photographe : Etape n°12 : gérer son image de marque (le branding)

Votre marque, c’est vous! Votre image de marque doit donc être votre reflet.

Il est donc important d’être objectif et de mettre des mots sur vos idées. Vous serez ainsi plus cohérent, et ce fonctionnement vous permettra d’abandonner certaines idées, d’en poursuivre d’autres voire d’ne inventer.  Un logo est important, mais pour vous -photographe- ce ne sera pas l’élément primordial!

Aussi, vous devez écrire ce qui, pour vous, constituera l’identité de votre entreprise, son image de marque.

Posez-vous, mettez le téléphone en silencieux, et soyez en mesure de définir avec précision dans votre petit carnet quelles sont (liste non exhaustive):

  • la philosophie de votre entreprise
  • ce que vous allez apporter à vos clients
  • votre valeur ajoutée par rapport à vos concurrents
  • vos faiblesses
  • vos forces
  • votre style

Demandez-vous également ce que vous souhaitez véhiculer, et la manière dont vous souhaitez être perçu par vos clients. Aimeriez-vous que votre marque soit dynamique ou posée, colorée ou sobre,  donnant confiance ou au contraire prévalant le goût de l’aventure?

Pour cela, vous devrez:

  • définir votre nom commercial : un choix très important! Votre communication visuelle va en découler, et vous devez pouvoir répéter ce nom à l’infini sans jamais vous en lasser (imaginez-vous dire « nomdevotreentreprise bonjour » au téléphone). Il doit être cohérent avec la philosophie de votre entreprise, et véhiculer l’image souhaitée.  C’est capital mais ne stressez pas avec ça: ce doit être un vrai régal, la première pierre de votre futur édifice. Et si jamais vous preniez un nom qui vous ennuie au bout d’un certain temps ce n’est pas si grave que ça: l’important, c’est surtout le nom de marque via lequel vous communiquez. Toutes les entreprises ne communiquent pas forcément sur le nom social. Vous pourrez dans le futur trouver un autre nom si vraiment vous en estimez le besoin, le déposer à l’INPI et le tour sera joué.
  • créer une identité visuelle: là aussi, une étape très importante. Maintenant que vous avez votre nom, vous allez devoir définir votre charte graphique et votre logo. Mixez quelques mots clés issus de la détermination de votre philosophie, de votre style, de vos forces, avec quelques adjectifs définissants votre marque. Ecrivez des combinaisons, jusqu’à vous rapprocher de ce qui vous plait le plus.

Déterminez aussi les couleurs que vous allez choisir.

Pour cela, il est important de connaître les codes couleurs employés par toutes les plus grandes sociétés.  

Pensez à une chose: les couleurs choisies doivent vous montrer sous votre meilleure jour, donner envie à vos futurs clients de travailler avec vous et de vous recommander.

  • Violet: puissance, influence, sensualité, luxe, élégance
  • Blanc: pureté, spiritualité, innocence, simplicité, précision (là forcément, si je vous le mets en blanc…)
  • Rouge: énergie, force, amour, passion, chaleur, sang, danger
  • Bleu: confiance, créativité, douceur, calme, loyauté, harmonie
  • Rose: charme, intimité, chic, femme, beauté, petites filles, naïveté
  • Vert: réussite, espoir, croissance, richesse, fraîcheur, nature
  • Jaune: luminosité, imagination, énergie, respect, optimisme
  • Orange: enthousiasme, dynamisme, vitalité, équilibre, joie, chaleur
  • Noir: pouvoir, formalité, chic, sophistication, élégance, profondeur

Devenir photographe : Etape n°13 : déterminer son statut juridique

Là, il faut bien se documenter, et si possible rencontrer des professionnels qui sauront répondre à vos questions.

N’ayez pas peur de vous sentir ridicule ou débutant!

Questionnez aussi vos futurs collègues, arpentez les forums… bref, cherchez les informations.

Si vous vous sentez perdu soyez tranquille: tout le monde l’a été au début.

Mais vous allez affiner votre perception et très rapidement vous y verrez plus clair.

Surtout, vous devez comprendre que votre statut juridique va déterminer le calcul de vos charges mensuelles, qui elles mêmes auront une répercussion sur les tarifs que vous proposerez à vos clients. Là, il ne faut pas vous planter!

Pour devenir photographe, votre choix final devra aussi reposer sur le type de prestations que vous comptez réaliser, à votre structure au sens large du terme, etc…

Pour faire simple, vous pouvez choisir de devenir: 

  • Devenir photographe – artisan : concerne les personnes pratiquant la photo sociale (ex: les mariages, shooting photo classique, particuliers). Si vous optez pour ce statut, vous dépendrez du RSI et donc de l’URSSAF. Pour choisir la forme juridique (photographe auto-entrepreneur, EURL, SAS, etc…),e vous conseille vivement de vous rapprocher de votre chambre des métiers et de vous inscrire au stage désormais obligatoire pour toute création d’entreprise. Parfois pompeux car s’adresse avant tout à de « vrais artisans » (maçons, peintres, etc..), il vous éclairement toutefois grandement en terme de choix de statut et de fiscalité.
  • Devenir photographe – Auteur : concerne les photographes cédant les droits de leurs œuvres, vendant des tirage, ou réalisant des prestations uniquement auprès de professionnels. Si vous optez pour ce statut, vous dépendrez de l’AGESSA, à qui vous verserez vos cotisations.

devenir photographe et determiner le statut juridique de son entrepriseDevenir photographe: Etape n°14 : finaliser les formalités

Il vous reste désormais juste quelques formalités à régler pour officiellement devenir photographe professionnel :

  • Déclarer votre entreprise
  • Ouvrir un compte bancaire pro
  • Contracter une assurance civile pro et une assurance pour votre local (s’il n’est pas chez vous)
  • contactez un expert-comptable ou vous équipez d’un logiciel compta

Ca y est? Tout est réglé? FÉLICITATIONS!!!

Maintenant c’est sûr, vous êtes lancé alors BIENVENUE dans le merveilleux monde de la photo professionnelle!  Le meilleur est à venir, alors souriez à cette nouvelle vie qui commence pour vous.

Il reste néanmoins une dernière étape: 

Devenir photographe : Etape n°15: considérez toujours votre passion

Désormais vous le savez, vous allez devoir vous vendre pour devenir photographe.

Vendez-vous, mais pas pour n’importe quoi.

Souvenez-vous toujours ce pour quoi vous en êtes arrivé là: votre passion.

Elle est précieuse, alors cultivez là. Ne laissez pas votre métier prendre le pas sur votre plaisir, car si vous oubliez ce plaisir vous ne serez pas efficace.

Aménagez-vous toujours un peu de temps pour faire ce que vous aimez, photographier vos proches, prenez votre appareil autant que possible pour créer des images au quotidien, en dehors de vos prestations.

Ce n’est pas évident et je sais de quoi je parle, mais gardez cela dans un coin de votre tête.


Partagez cet article!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
, ,
Article précédent
Référencement site photographe: référencer un site photo sur google
Article suivant
Comment trouver l’inspiration artistique quand on est photographe?

Articles liés

2 Commentaires. En écrire un nouveau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Menu
libero elit. odio Praesent ut justo