Partagez cet article!
  • 7
  •  
  •  
  •  
    7
    Partages

Modele photo : développer son réseau et optimiser son activité

Devenir modele photo et développer son réseau est l’une des solutions les plus pertinentes pour espérer vivre de son activité ou arrondir ses fins de mois. Il convient néanmoins de respecter certaines règles simples visant à optimiser ce réseau et ainsi se faire connaître.

Si vous en êtes à enfin pouvoir imaginer vivre de cette passion, c’est que vous avez gravit un certain nombre de marches  qui vous laissent envisager cette possibilité.

Avant tout… bravo, car ce n’est pas donné à tout le monde. Cet article se destine avant tout aux personnes qui ne sont pas encore à ce stade, et qui ne sont pas encore rémunérées… mais qui souhaitent évoluer dans ce sens.

Modele photo: les plateformes spécialisées et les réseaux sociaux

Pour développer son réseau, il va falloir dans un premier temps le créer. Lisez cet article si vous débutez ou si vous souhaitez consolider votre réseau.

Dans la photo, les réseaux sociaux sont devenus incontournables. Si vous êtes modele photo, quelque soit votre statut, vous devez certainement déjà avoir un compte sur une ou plusieurs plate-formes. Je ne vais donc pas passer en revue les indispensables.

Quelque soit les supports utilisés, créez TOUJOURS un compte professionnel, et ne le mélangez pas à votre compte personnel, sur tout si vous faites de la photo de nu ou de la photo de charme.

Votre réputation auprès de votre famille ou de vos amis pourrait être gravement atteinte, alors évitez les risquesVous pourrez toujours y inviter des amis triés sur le volet. Idéalement, trouvez-vous un pseudo qui sera réservé à votre réservé à votre activité de modele.

Il est cependant important de créer plusieurs comptes sur quelques plateformes spécialisées (comme par exemple book.fr, focale31.com ou encore bookfoto.com.  

L’idéal consiste à lier ses plateformes entre elle en indiquant dans les parties dédiées les liens vers chacune de vos fiches modele.

Ainsi vous permettrez à un plus large public de vous contacter pour vous proposer des projets, et surtout vous obtiendrez une plus large audience.

Bien entendu, si vous avez la possibilité de créer un site internet, et que vous maîtriser un minimum les règles de base du référencement, cette dernière option sera sans équivalence (ce qui ne vous dispense pas de créer des comptes sur les plateformes précédemment citées).

Modele photo débutant: choisissez vos photographes et triez les propositions

Très souvent, si vous respectez les indispensables comptes cités plus haut, les demandes de photographes vont rapidement affluer, et vous constaterez qu’on vous proposera le pire et le meilleur.

Il est donc important de faire un sérieux tri car le milieu de la photographie est tout simplement un reflet de la société. Comme dans tout domaine d’activité, il y a les mauvais, les bons, les pas sérieux, les bien intentionnés et ceux qui le sont un peu moins, les géniaux, les ambitieux, les radins, les généreux, etc…

Si vous débutez en tant que modele photo, le plus important pour choisir un photographe est avant tout de se fier à ses goûts.

Faites vos propres recherches et contactez les photographes qui vous font rêver. Si en plus le feeling s’installe et qu’ils ont la possibilité de vous proposer un projet qui vous plaît, alors c’est le jackpot! Aucun photographe n’est inabordable, et même si certains vous semblent inaccessibles du fait de leur notoriété, osez et lancez-vous!

Il m’est arrivé à de nombreuses reprises de constater, où qu’on me rapporte, que l’activité d’un modele photo avait explosé suite à une série de photos que j’avais réalisée avec elle. Je dois avouer que c’est très gratifiant de savoir qu’on a contribué de façon directe ou indirecte à une évolution.

Aussi, concernant les demandes que vous allez par la suite recevoir de photographes, il est important que vous trouviez un réel intérêt au travail que vous pourrez voir de lui, ou au moins au projet qu’il vous propose.

Modele photo: savoir créer et fédérer son réseau

Au delà de ça, pensez à cette notion de réseau: si vous travaillez avec un photographe et que vous souhaitez que cette expérience serve votre activité, pensez à la manière dont vous pouvez en récolter les fruits. 

Regardez ce qu’il poste, la manière dont est structuré son site, la manière dont il interagit sur les réseaux sociaux, la manière dont il communique, la réputation qu’il a, etc.. Surtout, renseignez vous pour savoir si un contrat est systématiquement signé ou pas au terme de la séance. Le contrat, c’est la base de tout!

N’hésitez pas à lui demander ses méthodes de publication, les statistiques de son site, ses méthodes de communication, la manière dont il gère ses shooting, sa préparation.

Intéressez vous à lui si vous voulez qu’il fasse pareil. Au contraire, ne soyez pas étonnée qu’il vous considère comme un modele photo parmi tant d’autres si vous le considérez de la même manière.

Si à chaque fois une image postée génère un grand nombre de vues, vous serez assurée de recevoir de nombreuses autres demandes.

Soyez visionnaire, et sachez peser les critères d’efficacité d’un projet au delà du simple tarif horaire qu’il vous procurera peut être.

Modele photo: se fier à son instinct et faire la part des choses

Bien entendu, fiez-vous à votre instinct: un photographe peut être extrêmement doué et vous inspirer sans pour autant avoir la moindre notoriété.

Sachez faire la part des choses et vous adapter avec souplesse à la demande. Proposez des devis et fiez vous au projet en lui même.

Pensez également à contacter des modèles qui ont déjà collaboré avec ce photographe, demandez-leur un avis objectif sur la manière de procéder, la relation, le ressenti global du projet auquel elles ont participé. Pensez aussi à taper le nom de ce photographe sur google… Histoire de voir s’il n’a pas 2/3 casseroles qui le suivent, ou au contraire s’il n’y pas 2/3 bonnes surprises à découvrir.

Faites un mix, secouez et faites-vous votre propre opinion, lié à votre ressenti! Ecoutez ce dernier, il sait toujours ce qui est le mieux pour vous. Vous avez un doute? Next, passez à un autre, l’offre est assez importante.

De manière générale, à l’heure de l’internet et du non droit à l’oubli, structurez dès à présent votre future carrière et posez vous les questions importantes: « ou voulez vous aller », « comment vous voyez-vous dans x années », « qu’êtes vous prête à faire pour y parvenir » sont quelques exemples!

Une fois votre book suffisamment étoffé pour espérer pouvoir demander une rémunération, il est important de ne pas se focaliser sur la notion de rentabilité. Bien sûr, elle est importante, on ne va pas se mentir.  

Je pense toutefois qu’il est nécessaire de savoir faire des concessions pour mieux rebondir.

Quand on commence à vivre de sa passion, les données changent.

La passion se transforme en « obligation », car désormais elle permet de payer ses factures . Alors comment faire pour ne pas se vendre au premier venu?

La difficulté, c’est surtout de ne pas se perdre.

A mon sens, il faut en effet savoir faire des compromis sans pour autant faire de concession. Par exemple, accepter de faire quelques concessions pour un artiste que vous aimez et qui va vous apporter une réelle plus valu artistique (ou qui sera une réelle opportunité en terme de communication) en est une.

Si vous n’aimez pas spécialement le travail d’un photographe qui vous sollicite, vous pouvez tout à fait demander dans le contrat à ce qu’il ne vous cite pas dans ses publications.

Ainsi, cela vous garantit de contrôler votre communication et ce qui est posté sur internet.

Les photos sont ainsi visibles mais ne nuisent pas à votre e-réputation. Et cette dernière est importante, surtout si vous avez la prétention par la suite de travailler avec des agences ou des marques qui vous demanderont une certaine exclusivité de contenu.

Bien entendu, si vous n’appréciez vraiment pas le travail d’un photographe et qu’en plus vous ne « sentez » pas d’envisager quoi que ce soit avec lui, alors laissez tomber et comme je l’ai dit précédemment, et passez à autre chose!

Conclusion

Pour conclure, je dirais que devenir modele photo est assez simple en soit si vous souhaitez en faire une passion ou un revenu complémentaire à votre activité principale.  

Si vous décidez de faire évoluer cette intention pour qu’elle devienne plus ou moins rapidement une source de revenu conséquente, il va falloir vous professionnaliser et déterminer de manière plus précise les moyens qui vous permettront d’atteindre vos objectifs.

Ce qui est certain, c’est qu’en respectant certains points clés, voire en mettant en place des process clairs, votre activité de modele photo pourra vite décoller. Souvenez-vous cependant d’une chose essentielle, valable quelque soit le domaine d’activité: le plus dur n’est pas d’arriver au top, mais d’y rester!

De nombreux outils vous permettront d’évoluer de manière plus ou moins rapide.

Une fois l’évolution faite, et surtout si vos revenus dépendent de votre carrière de modele photo, il faudra impérativement adopter une stratégie commerciale différente pour vous permettre de générer suffisamment de revenus tout en maintenant votre cap artistique, ou plus généralement sans faire trop de concessions sur vos intentions.


Partagez cet article!
  • 7
  •  
  •  
  •  
    7
    Partages
  • 7
  •  
  •  
libero in elit. odio felis ipsum venenatis justo tristique Praesent Donec